Une parole du Pape François pour cette semaine

A la messe du 9 février, puisque la 1° lecture parlait de la création de la femme, le pape François a prononcé un véritable hymne à la femme.

Si souvent nous entends: « Il faut qu’il y ait une femme dans cette société, dans cette institution, pour qu’elle fasse ceci, cela. Non, non, non: la fonctionnalité n’est pas le but de la femme. Il est vrai que la femme sait faire des choses particulières mais sa première mission est de créer l’harmonie.

Sans la femme, il n’y a pas d’harmonie dans le monde. Entre l’homme et la femme, aucun n’est supérieur à l’autre: « c’est seulement que l’homme n’apporte pas l’harmonie, c’est elle. C’est elle qui nous apporte cette harmonie qui nous enseigne à aimer avec tendresse. La femme est l’harmonie, elle est la poésie, elle est la beauté. Sans elle, le monde ne serait pas si beau, il ne serait pas en harmonie. C’est pourquoi exploiter les personnes, c’est un crime de lèse-humanité, mais exploiter la femme est pire. C’est détruire l’harmonie que Dieu a voulu donner au monde.