Une parole du Pape François pour cette semaine: Le scandale, c’est dire une chose et en faire une autre; c’est la double vie

Homélie commentant l’Evangile de la messe de jeudi (Mc 9, 41-50) où Jésus déclare: « Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer ».

Le scandale, c’est dire une chose et en faire une autre; c’est la double vie…La double vie en tout: je suis très catholique, je vais toujours à la messe, j’appartiens à cette association et à cette autre; mais ma vie n’est pas chrétienne, je ne paie pas ce qui est juste à mes employés, j’exploite les personnes, je suis sale dans les affaires, je fais du recyclage d’argent… double vie! Combien de fois avons-nous entendu: il vaut mieux être athée qu’être catholique comme celui-ci! C’est cela, le scandale. Regardons s’il y a quelque chose d’une double vie en nous: avoir l’air justes, avoir l’air de bons croyants, de bons catholiques mais par en-dessous faire autre chose.

Pensons que le Seigneur est très dur à ce sujet. Le scandale détruit.